Réseaux sociaux

 

 

Aujourd'hui, Drissa Ballo, à lui seul peut représenter fièrement le Basketball Malien en France tant sur son parcours et son envie de tout bouffer. De son Koulikoro natal (Région du Mali), Drissa n'a rien oublié du dur labeur et surtout du travail bien fait.

Devant composer avec des restrictions budgétaires, le HTV a du recruter malin l’été dernier.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que ça marche, le club varois occupant la première place du championnat, sur la lancée de la saison dernière.

A la recherche d’un poste 5 JFL afin de pallier le départ de Vincent Poirier, Kyle Milling, le nouveau coach, a obtenu le prêt du jeune Drissa Ballo (19 ans, 2m07), arrivé tout droit de la JDA Dijon.

Dominateur l’an dernier en espoirs (12,4 points, 10,8 rebonds en 27 minutes), Drissa est aussi entré 5 fois en jeu en ProA.

International Malien, il a notamment participé au Championnat d’Afrique en 2015 à Radès en Tunisie.

Utilisé en doublure de l’excellent Jonathan Tornato, il réalise de très belles choses, imposant son physique dans la raquette.

En 10 matchs, il affiche des moyennes de 3.7 points à 50% et 5.6 rebonds en 13 minutes. Des statistiques prometteuses, Drissa étant tout simplement le meilleur rebondeur de ProB rapporté à la minute.

Comme beaucoup de jeunes pivots, son jeu offensif reste à polir et son adresse aux lancers à améliorer (42.3%) mais le travail réalisé par le staff varois, dans la lancée de celui effectuée du côté de Dijon, est remarquable.

Retrouvera-t-il la JDA la saison prochaine ? S’il continue sur cette lancée, tout est possible.

Mais une chose est sûre, Drissa est un nouvel exemple de réussite pour les jeunes JFL qui ont l’opportunité de s’aguerrir et chercher du temps de jeu à l’échelon inférieur.

Avec le shoot à trois points!!

Credit Photo: Nicolas Goisque