Réseaux sociaux

 

 

 

 

Elle vient d’avoir 18 ans plein le 27 septembre dernier. Mais avant, elle a joué sa dernière compétition africaine de la catégorie des U-18 et a remporté, le 4 septembre, avec la sélection nationale du Mali, les Aiglonnes, le trophée continental. Elle, c’est Aminata Diakité, avec un n° fétiche 7 au maillot en club notamment l’Attar club de Kidal dont elle est une épine dorsale. Ce n°7 l’a fait appeler par ses camarades Tanto 7 comme CR7, le très célèbre joueur du Réal de Madrid.

Fille de Kassim et de Tata Touré, Aminata a fait ses premiers pas en basket en 2009 sous la conduite de l’entraîneur Karim Traoré, quand elle avait 11 ans. Elle vient de décrocher son baccalauréat, ce qui fait de l’année 2016, une année de succès pour Aminata. Native de Banankabougou en Commune VI du District de Bamako, Aminata Diakité, Tanto 7 est une ailière qui a forgé ses talents en raison d’abord de la proximité du terrain de basket de leur domicile et de son courage à s’entraîner individuellement le matin et dans l’après midi avec les garçons d’abord ensuite ses camarades. Le basket est un choix personnel de Aminata, mais elle a aussi bénéficié de l’encouragement de son Papa qui lui a offert ses premiers équipements.

Championne d’Afrique des U-18 en 2016, championne d’Afrique des U-16 en 2013, meilleure joueuse et meilleure marqueuse de la Conférence de Riz à Bandiagara en 2014, vice vainqueur de la coupe du Mali de basket en 2016, Aminata a eu une vie sportive bien remplie ces trois dernières années. Comme si le bonheur ne s’arrêtait pas là, elle a donné naissance à un petit garçon baptisé Samba contre toute attente de son papa qui la couvait.

Aminata Diakité ambitionne de jouer en équipe nationale senior et embrasser le métier de journaliste dans la vie professionnelle. Avec le courage dont elle fait montre, il n’y a pas de raison qu’elle ne réussisse pas. Nous souhaitons une très bonne chance à la reine d’Afrique de basket ball cadet et junior féminin.

D. SANGARE