Réseaux sociaux

 

 

 

La ville de Koumantou a abrité du 26 au 28 février dernier la troisième édition de la conférence des Mines qui concernait la catégorie cadette. Organisée de façon zonale, la compétition a regroupé les équipes issues des ligues de Bamako, Ségou et Sikasso. Chez les filles il y avait deux poules de trois équipes. La poule A était composée de l’Association sportive de la commune de Koumantou (ASCK), de l’Union sportive Miniankala de Koutiala (USM) et de YelenCoura de Ségou. La poule B regroupait le  Tata de Sikasso, le Centre Ousmane Sy (ACOS) et Bougouni.

Du côté des garçons, l’Association sportive de la commune de Koumantou (ASCK), Espoir de Sikasso et l’Association sportive Ousmane N’Diaye de Ségou (ASON) se sont affrontés dans la poule A, tandis que l’US Bougouni, Ciwara Basket-ball de Koutiala et l’ADS étaient logés dans la poule B. Présent à Koumantou, le président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), Me Jean Claude Sidibé dira que la conférence des Mines est une occasion pour les jeunes enfants des différentes ligues de montrer leur savoir-faire.

Aussi, ajoutera-t-il, la compétition permet aux responsables de la fédération de détecter des jeunes talents susceptibles de renforcer les sélections nationales. «Il est temps qu’on accorde plus d’importance à la formation de la petite catégorie qui constitue l’avenir. C’est cette raison que nous avons choisi Koumantou (une commune rurale, ndlr) pour abriter pour la première fois une conférence et pour permettre aux enfants de cette localité et de toute la 3è Région de se familariser avec le basket»

Pour revenir à la compétition proprement dite, l’honneur est revenu à l’équipe masculine de Koumantou d’ouvrir le bal contre Ségou. Contre toute attente, ce sont les jeunes basketteurs de Koumantou qui se sont imposés largement 47-38, soit 9 points de différence. En revanche, l’équipe féminine locale n’a pas fait le poids en deuxième heure contre les expérimentées joueuses de l’USM de Koutiala faciles vainqueurs  64-09, soit 55 points de différence.

UN PUBLIC BOUILLANT- Après deux jours de compétition deux équipes masculines et féminines se sont qualifiées pour la finale de cette 3è édition de la conférence des Mines : les filles de YélenCoura et de l’USM et les garçons de l’Espoir de Sikasso et de l’Association sportive de la commune de Koumantou (ASCK). La finale féminine était placée sous le signe de la revanche pour l’équipe de Ségou qui restait sur une défaite contre l’USM de Koutiala. D’entrée de jeu les Koutialaises affichent leurs ambitions en remportant le quart temps initial 16-6. On pensait alors que la partie était jouée pour l’USM, mais c’était compter sans l’équipe de Ségou qui prend ses courages à deux mains et qui réussira l’écart 29-20 à la mi-temps.

Au 3è quart temps, l’USM tentera de réagir, mais les joueuses de Koutiala manquaient visiblement de répondant physique pour maintenir le même rythme. Et malheureusement pour l’équipe de la 3è région, c’est le moment que choisira la joueuse à tout faire du groupe, Binta Traoré pour abandonner ses coéquipières, suite à une blessure.

La sortie de l’ailière va complètement déstabiliser son équipe et comme il fallait s’y attendre Yélencoura en profitera pour accentuer la pression. Ainsi, dans le troisième quart temps, Fatoumata Traoré et ses coéquipières réussissent à marquer 27 points contre seulement 11 points pour leurs adversaires. Fort logiquement, elles s’imposeront 57-42 à la grande déception des supporters de l’USM. Dans la foulée, place sera faite aux garçons pour la finale masculine entre l’Association sportive de la commune de Koumantou (ASCK) et Espoir de Sikasso. Cette rencontre sera disputée de bout en bout avec un public bouillant et totalement acquis à la cause des locaux. Dès le coup d’envoi les Sikassois prennent la direction des opérations et bouclent le quart temps initial en toute tranquillité (12-9).

Le début du deuxième quart temps est catastrophique pour les joueurs de la Ville verte. L’équipe de Koumantou revient dans le match et fait la jonction au tableau d’affichage (22-22) avant de se détacher. Mais la joie sera de courte durée puisque l’ASCK qui, après avoir bouclé la mi-temps 26-22, se fera rattraper puis dépasser par son adversaire. Score final : 54-48 pour l’USM qui a ainsi permis à la ligue de Sikasso de réaliser le doublé.  Cerise sur le gâteau pour la 3è Région, Lalla Traoré de l’USM a été élue meilleure marqueuse avec 76 points, alors que  Issa Sylla de l’Espoir a été sacré chez les garçons avec 78 points. Les deux trophées de la révélation du tournoi ont été enlevés par Fatoumata Traoré (YelenCoura) et Badra Alou Koné de l’ASCK. Auparavant le président de la Fédération malienne de basket-ball, Me Jean Claude Sidibé avait offert un jeu de maillot et une enveloppe symbolique à toutes les équipes participantes.

Source: L'Essor

Credit photos:  Modibo Souleymane Toure