Réseaux sociaux

 

 

 

L'équipe dirigée par Zoumana Coulibaly et Mamadou Kouyaté, a commencé est entrée en compétition aujourd’hui jeudi 23 Juin 2016 contre le pays organisateur et l’un des meilleurs pays de Basketball dans le monde, l’Espagne. Pour leur première participation à une coupe du monde, les jeunes cadets Maliens n’ont pas été ridicules. En s’inclinant devant les Espagnols 86-55, les poulains de Zou ont montré à plusieurs reprises qu’ils n’étaient venus en vacances à cette édition. Voici la liste des U17 Garçons qui représentent le Mali à ce mondial.

Meneurs : Mohamed Maiga (AJPDBB, Association des jeunes pour le développement du basketball de Médina Coura) Boubacar Toure (AJPDBB Médina Coura), Makan Keita (AJPDBB Médina Coura)

Ailiers : Lassana Haidara (As Police), Kassoum Doumbia (AJPDBB Médina Coura), Kassim Diallo (As Commune 5) Abdoul Karim Coulibaly (As Réal qui étudie aux USA) Harouna Sissoko (As Réal).

Pivots : Blaise Keita (Stade Malien), Moulaye Sissoko (As Police), Mahamadou Diawara (Faso Kanu) N'Faly Danté (As Mandé) 

Les cadets joueront dans la Poule B en compagnie de la Lituanie, de l'Argentine et de l'Espagne. Rappelons que l'équipe de Zoumana Coulibaly est en Espagne tant que vice-championne d'Afrique décrochée à Bamako battue en finale par l'Egypte qui est l'autre représente du continent. Pour sa seconde sortie, le Mali sera opposé à l'argentine demain Vendredi 24 Juin à 16h (GMT+2) et contre Lituanie le Dimanche 26 Juin à 16h30 (GMT +2).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Photo Credit: Fiba)

Les U17 filles, après un voyage difficile dont les échos ont raisonné partout à travers les réseaux sociaux, ont réalisé leur première victoire contre le Brésil (77-70) en Espagne. « J'ai été stupéfait de voir cette IMAGE comme tout le monde sur les réseaux sociaux. Je me demande comment ça pu se produire.

Ces JEUNES là ont pris un vol régulier Bamako-Madrid avec 3 Heures d'escale à Casablanca suivis d'une DIZAINE D'ENCADREURS payés par l'état Malien. ?Nous allons prendre des mesures pour qu'une telle situation ne se reproduise », s’était indigné le Ministre Guindo, en charge des Sports. Contre le Brésil, c'est la joueuse Malienne Salimatou Kourouma (Stade Malien) qui a été la meilleure marqueuse avec 24 points et 13 rebonds.

Démarrée aujourd’hui 22 Juin et qui continuera jusqu’au 22 Juillet 2016 prochain, cette coupe du Monde des moins de 17 regroupe plusieurs nations de Basketball. Cette équipe des cadettes, dirigée par le duo Oumarou Sidiya et Boubacar Diallo dit SY, est composée de :

(Meneuses) Mariam Traore (AS Faso Kanu), Assetou Coulibaly (Centre Hirondelles) Rokia Doumbia (USA). Ailières : Djeneba Sangaré (ADS Badala) Mariam Diabaté (Faso Kanu, capitaine), Mariam Drame (As Banankabougou), Safiatou Mariko (Stade Malien de Bamako), Awa Sidibé (As Police), Natacha Traore (France)

Pivots : Nafatoumata Haidara (Djoliba AC), Salimatou Kourouma (Stade Malien), Halima Niere Dembélé (As Commune 3).

Il faut retenir que le Mali (Groupe D en compagnie Brésil, le Portugal et l'Espagne) et le Nigeria (Groupe A en compagnie du Canada, du Japon et de la Lettonie) représentent le continent dans ce mondial. Pour son prochain match, le Mali affrontera l'Espagne, pays organisateur le Vendredi 24 Juin à 18h 45 (GMT +2) et le Portugal, le Samedi 25 Juin à 18h45mn (GMT +2). Nous souhaitons pleins succès aux filles et à leur encadrement. 

 

 

 

 

Ils l’ont fait ! Pourtant menés 3-1 il y a dix jours, les Cavs ont réussi l’exploit de gagner le titre à Golden State grâce à un 3-points assassin de Kyrie Irving (26 points) à 50 secondes de la fin du match (93-89). Au terme d’un match magnifique d’intensité et d’engagement, Cleveland a su garder son sang froid dans le money time alors que les Warriors se sont condamnés en abusant du tir longue distance.

Draymond Green (32 points, 15 rebonds et 9 passes) aura pourtant tout tenté pour faire oublier sa suspension mais il a été abandonné par les « Splash Brothers » (31 points à 12 sur 36). Les Warriors ont dominé la saison grâce à leur adresse extérieure mais cette nuit, elle les a tués.

Auteur d’un triple double, LeBron James (27 points, 11 rebonds et 11 passes) n’a pas manqué son rendez-vous avec la légende. Il offre le premier titre de l’histoire aux Cavaliers, deux ans après être revenu dans l’Ohio.

Chassé croisé

Dans une Oracle Arena assourdissante, les Warriors commencent la rencontre avec une agressivité perdue depuis le Game 2. Les Cavs répondent du tac au tac et le surplein d’énergie se fait ressentir des deux côtés. Les deux équipes commencent le match à 3 sur 10 et 4 sur 11 aux tirs. Après six minutes de jeu, les deux coachs font appel à leur « small ball » alors que les erreurs défensives se multiplient. Les Cavs sont ainsi punis par l’adresse de loin des Splash Brothers.

Les Warriors ont eux du mal à tenir la raquette, malgré la titularisation de Festus Ezeli, derrière l’activité d’un Kevin Love transcendé. Après douze minutes intenses, ce sont d’ailleurs deux lancers francs de LeBron James qui donnent l’avantage aux Cavs (23-22).

Critiqués tout au long des playoffs, les arbitres font cette fois leur maximum pour laisser jouer tant que possible. Les deux équipes s’attaquent sans relâche mais les défenses se durcissent. Dans cette guerre de tranchée, deux joueurs sortent du lot : LeBron James et Draymond Green. Tous deux en lice pour réaliser une triple double, ils aiguillent à merveille le jeu de leur équipe. Quand James trouve Shumpert pour le 3-point avec la faute, Green répond en envoyant Curry au 2+1 (35-35).

Draymond Green se rachète

Le duel que tout le monde attend a brièvement lieu à cinq minutes de la mi-temps. Parti à toute allure en transition, Stephen Curry voit son lay-up atterrir au premier rang suite à une nouvelle bâche de LeBron James. Le King jette un regard moqueur au MVP qui cette fois ne se gêne pas pour lui répondre sous la bronca de l’Oracle. Si Curry réalise une mi-temps correcte en attirant l’attention de toute la défense des Cavs, Draymond Green se démultiplie. Dans son sillage et derrière une défense retrouvée, les Warriors terminent la mi-temps sur un 11-4 pour prendre sept points d’avance (49-42). Seule la troisième faute de Stephen Curry vient ternir le momentum des Dubs.

Omniprésent en défense, adroit de loin, et animé d’une rage incroyable, Green rentre aux vestiaires avec 22 points, à 5 sur 5 à 3-points, 6 rebonds et 5 passes. Si Cleveland est à +16 dans la raquette et +13 en transition, les Warriors sont eux à +27 derrière les 7m25. La maladresse des Cavs permet à la défense de Golden State d’aider plus facilement sur les drives de LeBron James et de Kyrie Irving. Mais si la réussite prend le chemin des joueurs de l’Ohio, la rencontre peut basculer…

J.R. Smith et Kyrie Irving sonnent la révolte

Cleveland revient sur le terrain avec le couteau entre les dents. Face à l’indécision de Festus Ezeli, J.R. Smith prend feu. Il marque huit des douze premiers points des Cavs pour combler leur retard (54-54). Frustré par ce début de deuxième mi-temps, Stephen Curry réveille ses troupes en 40 secondes. Il évite d’abord un alley-oop de Smith pour James, puis part en coast to coast pour finir au cercle avec autorité, avant de planter une banderille de loin (59-54).

Alors que les Warriors pensent avoir repris les commandes du match, quatre pertes de balles leur coupent les jambes. Kyrie Irving en profite pour marquer 10 points de suite et lancer un 14-2 qui plonge l’Oracle dans le doute (68-61). Comme en première mi-temps, le salut vient de Draymond Green pour Golden State. Il remet la défense dans le bon sens, convertit trois lancers francs et enfile un 3-points pour placer un 10-2 qui remet les deux équipes à égalité. Le mano a mano est relancé et un panier d’Iguodala donne un point d’avance aux Warriors avant le dernier quart temps (77-76).

Un assassin nommé Kyrie Irving

La tension dans l’Oracle et sur le terrain est plus palpable comme jamais. Il faut attendre cinq minutes pour voir les stars prendre les choses en mains. C’est Kyrie Irving qui ouvre les hostilités, suivi par le bulldozer LeBron James mais les Splash Brothers répondent enfin. Au meilleur moment, Stephen Curry retrouve son « step back » 3 dévastateur et Klay Thompson son adresse pour faire repasser les Warriors devant (87-83).

Sentant le danger, LeBron James met la main sur le ballon. Il va chercher trois lancers sur une faute d’Ezeli avant de convertir le tir de loin face à la même victime. L’Oracle frémit mais un lay-up de Klay Thompson remet les deux équipes à égalité (89-89). Un enchainement de tirs forcés garde le score inchangé. À deux de minutes du buzzer, tout reste à faire.

Les deux défenses ne lâchent rien. Et quand Golden State arrive à partir en transition, c’est LeBron James qui revient de nul part pour scotcher un lay-up d’Andre Iguodala. Alors que Stephen Curry est transparent, les Cavs changent leur fusil d’épaule. Fini les isolations pour LeBron, balle à Kyrie Irving. En un contre un face à Stephen Curry, « Uncle Drew » arrête le temps. Il fixe le MVP, recule derrière la ligne et décoche une flèche qui vient se loger dans le coeur de Stephen Curry et de toute l’Oracle (93-89).

Alors qu’il reste 53 secondes, le MVP s’entête. Défendu par Kevin Love, il se perd dans la recherche du tir extérieur pour égaliser alors que le chemin du panier s’ouvre à lui à trois reprises. Il finit par jeter une prière qui ne trouve que l’arceau. Le rêve est terminé. L’histoire est pour Cleveland.

Basketusa.com

WARRIORS / 89TirsRebonds 
JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
D. Green 47 11/15 6/8 4/4 1 14 15 9 3 2 2 0 32 52
H. Barnes 29 3/10 2/4 2/2 0 2 2 1 4 1 0 0 10 7
F. Ezeli 11 0/4 0/0 0/0 0 1 1 1 2 0 0 0 0 -2
S. Curry 39 6/19 4/14 1/1 0 5 5 2 4 1 4 1 17 9
K. Thompson 42 6/17 2/10 0/0 1 1 2 2 2 1 3 0 14 5
A. Varejao 8 0/1 0/0 1/2 0 0 0 1 3 0 0 0 1 0
A. Iguodala 38 2/6 0/3 0/2 2 7 9 4 3 2 0 2 4 15
M. Speights 5 0/2 0/1 0/0 2 2 4 0 0 0 0 2 0 4
S. Livingston 16 3/7 0/0 2/2 1 0 1 2 1 0 1 0 8 6
L. Barbosa 4 1/2 1/1 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 3 2
Total   32/83 15/41 10/13 7 32 39 22 23 7 10 5 89  
CAVALIERS / 93TirsRebonds 
JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
K. Love 30 3/9 0/3 3/4 4 10 14 3 2 2 1 0 9 20
L. James 47 9/24 1/5 8/10 1 10 11 11 1 2 5 3 27 32
T. Thompson 32 3/3 0/0 3/4 0 3 3 0 4 0 0 2 9 13
K. Irving 43 10/23 2/5 4/4 3 3 6 1 3 1 2 1 26 20
J.R. Smith 39 5/13 2/8 0/0 0 4 4 2 3 1 2 0 12 9
R. Jefferson 26 1/4 0/0 0/0 1 8 9 0 1 1 0 0 2 9
M. Williams 5 1/3 0/1 0/0 0 0 0 0 1 0 1 0 2 -1
I. Shumpert 19 1/3 1/3 3/3 0 1 1 0 0 0 0 0 6 5
Total   33/82 6/25 21/25 9 39 48 17 15 7 11 6 93  

Amara Sy, l'emblématique capitaine des Aigles du Mali pendant de nombreuses années et qui a mis fin à sa carrière internationale il y a quelques années, vient d'initier un projet pour aider et encore soutenir les jeunes dans leur développement dans l'apprentissage du basketball.

En effet, le joueur de l'AS Monaco, avec laquelle équipe, il vient de remporter la Leaders CUP il y a juste quelques semaines, veut donner en retour comme cela a toujours été son créneau. "Amiral Camp" va donc travailler sur le développement des jeunes de 10 à 18 ans  et pour se faire, l'Amiral, comme l'appellent ses proches, sera accompagné par des coaches diplômés et de haut niveau, mais aussi par des joueurs professionnels qui partagent la même vision. Il faut retenir que l'Amiral n'est pas son premier test sur le terrain de l'humanitaire, car ayant soutenu plusieurs projets dans humanitaires au Mali en tant qu'ambassadeur de l'association Giving Back.

Et selon un communiqué sur son compte twitter, ce Camp sera organisé du 4 au 16 juillet prochain à Cergy, en France. Nous souhaitons un grand succès à ce Camp pour le bonheur du Basketball!

 

 

Les équipes nationales U17 filles et Garçons s'envolent le lundi 20 Juin 2016 pour Saragosse en Espagne pour les championnats du monde de leurs catégories. Les deux coupes du monde se déroulent simultanément dans la même ville à Saragosse en Espagne. Les U17 filles joueront leur coupe du monde du 22 Juin au 22 Juillet 2016. Cette équipe des cadettes, dirigée par le duo Oumarou Sidiya et Boubacar Diallo dit SY, est composée de : (Meneuses) Mariam Traore (AS Faso Kanu), Assetou Coulibaly (Centre Hirondelles) Rokia Doumbia (USA). Ailières : Djeneba Sangaré (ADS Badala) Mariam Diabaté (Faso Kanu, capitaine), Mariam Drame (As Banankabougou), Safiatou Mariko (Stade Malien de Bamako), Awa Sidibé (As Police), Natacha Traore (France)

Pivots : Nafatoumata Haidara (Djoliba AC), Salimatou Kourouma (Stade Malien), Halima Niere Dembélé (As Commune 3). Les cadettes ont commencé la préparation en début Octobre 2015 et l'internat le 05 juin dernier.

Il faut rappeler qu’elles ont été quatre fois championnes d'Afrique de suite et seront à leur 4e phase finale de coupe du monde de la categorie.

Lors de leur 1ère  participation en 2010, elles se sont classées 12e sur 12. En 2012, elles étaient 10e sur 12e et en 2014 elles ont terminé 10e sur 12.

A Saragosse, le Mali jouera dans la Poule B avec comme le Brésil, le Portugal et l'Espagne.

Quant aux moins de 17 ans Garçons, ils seront à leur 1ère  participation à une phase finale de coupe du monde. L'équipe dirigée par Zoumana Coulibaly et Mamadou Kouyaté, a commencé la préparation en début Decembre2015 et internée depuis le 05 Juin 2016.

Voici la liste des joueurs retenus

 

 

Meneurs : Mohamed Maiga (AJPDBB, Association des jeunes pour le développement du basketball de Médina Coura) Boubacar Toure (AJPDBB Médina Coura), Makan Keita (AJPDBB Médina Coura)

Ailiers : Lassana Haidara (As Police), Kassoum Doumbia (AJPDBB Médina Coura), Kassim Diallo (As Commune 5) Abdoul Karim Coulibaly (As Réal qui étudie aux USA) Harouna Sissoko (As Réal).

Pivots : Blaise Keita (Stade Malien), Moulaye Sissoko (As Police), Mahamadou Diawara (Faso Kanu) N'Faly Danté (As Mandé)

Les cadets joueront dans la Poule C en compagnie de la Lituanie, de l'Argentine et de l'Espagne. Rappelons que l'équipe de Zoumana Coulibaly va en tant que vice-championne d'Afrique décrochée ici même à Bamako (battue en finale par l'Egypte).

Avec la FMBB