Réseaux sociaux

 

 

Les phases finales du championnat national de basket en dames et messieurs, appelés Play-off, ont été joué du 4 au 9 août au Palais des sports à l'ACI 2000. En présence des membres du bureau fédéral, des responsables des équipes en présence et d'un publique inconditionnel, les Play-off ont opposé en dames le Djoliba AC à l'Attar club de Kidal et l'AS Police au Centre Bintou Dembélé de Koulikoro en messieurs. La phase des cinq match n'a pas été facile pour aucune des équipes. Car toutes les quatre équipes avaient réalisé deux victoires en quatre journées. La cinquième la der, match couperet, a enregistré les victoires du Djoliba en dames et de l'AS Police en messieurs. Ce qui a fait de ces deux équipes les championnes du Mali 2016.
 
A la lumière de ce que nous avons auprès des instructeurs, des arbitres internationaux et du fait de notre présence, en tant que reporter, sur les terrains de basket au Mali et en Afrique, de façon permanente depuis plus de quinze ans, nous nous sommes intéressé au pourquoi des défaites et au comment des victoires des quatre meilleures équipes (dames et messieurs) de la saison 2015-2016.
Forces et faiblesses des champions et des vices champions du Mali 2016.
 
En dames, l'Attar club de Kidal, vice championne, souffre de l'absence de qualité des joueuses dans la majorité. Moins de cinq joueuses sont décisives, capables de basculer un match. Il n'y a qu'un triplet gagnant : Astan Traoré n°13, meilleure joueuse de la saison écoulé, Kadidia Maïga n°11 et Aminata Diakité n°7 championne d'Afrique en 2013. A celles ci, il faut ajouter Assitan Sidibé n°9 qui grâce à son adresse dans les tirs à trois points permet de débloquer le compteur, de s'approcher ou de se distancer au score. Il suffit qu'une de ces joueuse soit absente ou dans son mauvais jour pour l'équipe perde un match. Tandis qu'elle tire sa force d'abord de son encadrement conduit par Mohamed S. Maïga, managé d'expérience, ancien champion d'Afrique en club et en sélection nationale. L'Attar club est aussi capable d'un jeu défensif souvent sans faille. La troisième et la quatrième journée, Assitan Traoré et ses coéquipières ont réussi ce dispositif qui leur a valu deux victoires de suite.
 
La championne du Mali, le Djoliba AC pêche énormément en défense. Très souvent affolé dans le marquage, ce qui défavorise d'avantage Mariam Maïga et ses camarades en plus de la taille de la majorité des joueuses qui font moins de 1,75m. L'entêtement de Djénèba N'Diaye à vouloir toujours prendre le match à son compte, une défense désorganisée et l'incapacité de l'encadrement de régler ces détails font perdre le Djoliba AC malgré la qualité de son effectif.
 
En menant deux victoires contre zéro pour l'Attar club, les protégés de Alou Sanogo ne devraient pas se permettre de faire deux faux pas successifs. A l'inverse les Rouges dames ont une mobilité hors pairs, un grand nombre de joueuses de qualité et d'expérience internationale : Aïchata B Maïga, Mariam Maïga, Djénèba N'Diaye, Assitan Soumaré et les deux anciennes internationales qui cherchent leurs marques : Fanta Touré ''Mami'' et Nagnouma Coulibaly.
 
Si Mami est assez vite recupérable, Nagnouma souffre de mal de genou qui a besoin d'être soigné. Il y a parmi ces cracks une certaine Adama Coulibaly n°15. Efficace dans les tirs à deux points, meilleure rebondeuse de la dernière journée avec 16 rebonds au total dont 11 défensif. Le jeu extérieur du Djoliba est aussi fatal pour les adversaires.
Nous reviendrons sur les forces et les faiblesses des messieurs dans nos prochaines parutions.
D. SANGARE

 

 

KIGALI - (FIBA Africa U18 Championship 2016) - L'Angola a dû attendre les prolongations pour venir à bout de l’Egypte sur le score de 86-82 en finale de l’édition 2016 du Championnat d’Afrique des U18 disputée dimanche à Kigali, la capitale du Rwanda.

L’Angola a pris les commandes dès l’entame du match et menait 25-16 à la fin du premier quart-temps, mais l'Egypte a fait un retour spectaculaire dans le deuxième quart et pris une avance à la mi-temps (41-40).

Dans ce chassé-croisé les deux équipes sont restées à égalité à huit reprises à l’entame d’un quatrième quart-temps très disputé, qui s’est achevé sur un score de 77-77, obligeant les deux équipes à disputer cinq minutes supplémentaires pour déterminer le vainqueur.

Remis en selle par Cley Cabanga l'Angola, remporte son premier titre continental depuis 1988, réalisant une belle série de 8-0.

Childe Dundao, le coéquipier de Cabanga a inscrit 19 points, tandis que Bruno Fernandes, qui est sorti dans le quatrième quart-temps pour une cinquième faute, a terminé meilleur marqueur du match avec 21 points.

Sans surprise, c'est l’Angolais Silvio Sousa qui a été élu Meilleur Joueur du Championnat.Il figure également parmi le cinq majeur aux côtés de Sano Gasana (Rwanda), Tarek Mahmoud Raafat (Egypte), Mohamed Rassil (Tunisie), et de son coéquipier Bruno Fernandes.

Patrick Mwamba de la République Démocratique du Congo a été le marqueur du tournoi avec 160 points en huit matchs.

De son côté, le Mali qui a battu la Tunisie par 59-52 dans le match de classement pour la troisième place, est qualifié pour le Championnat du Monde des U19 FIBA 2017 qui aura lieu au Caire, en Egypte.

Le Rwanda a pris le meilleur sur la République Démocratique du Congo par 77-73 et termine cinquième, son meilleur classement dans la compétition.

Dans l'autre match du jour, l'Algérie a dominé la Côte d'Ivoire par 55-54 terminant ainsi septième tandis que les Ivoiriens occupent la huitième place.

Classement final de l'édition 2016 du Championnat d'Afrique des U18

1- Angola
2- Egypte
3- Mali
4- Tunisie
5-Rwanda
6-RD Congo
7-Algérie
8- Côte d'Ivoire
9-Uganda
10-Gabon
11-Bénin

Source: FIBA

 

 

 

Même si elles n’ont pas réussi à se hisser dans le Top 8 mondial, les deux sélections nationales cadettes ont fait bonne figure

en Espagne et retourneront au bercail la tête haute

Les matches de classement continuent pour les sélections nationales féminine et masculine au Championnat du monde en Espagne. Après leur élimination au deuxième tour, les cadettes et les cadets maliens doivent livrer chacun quelques matches dans le cadre du classement final de la compétition.

Ainsi, après leur élimination en huitième de finale face à l’Italie victorieuse 58-55, les cadettes se sont frottées au Mexique, mardi pour leur premier match de classement. Sans surprise, les joueuses du coach Sidiya Oumarou se sont imposées 73-51.

Aïssatou Coulibaly a inscrit 6 paniers à 3 points, pour un total de 23 points. Grâce à cette victoire, le Mali devient le premier pays africain à enregistrer au moins deux succès dans le cadre d’un Championnat du monde U17 féminin. Hier, la sélection nationale féminine a effectué sa deuxième sortie contre la Lettonie qui l’a emporté par le score sans appel de 82-53.

C’était au compte du classement de la 9è à la 10è place du tournoi. Demain vendredi, les quadruples champions d’Afrique livreront leur dernier match contre le Portugal qu’elles doivent gagner pour terminer à la 11è du classement. Cette rencontre sera placée sous le signe de la revanche pour la sélection nationale qui avait été défaite lors de la phase de poule par la sélection lusophone. Concernant les quarts de finale, ils démarrent aujourd’hui et l’honneur reviendra aux cadets turcs d’ouvrir le bal contre leurs homologues du Canada. Médaillés de bronze de la première édition du Championnat du monde en Allemagne, les Canadiens aborderont cette rencontre avec les faveurs du pronostic et devraient logiquement se qualifier pour les demi-finales.

La sélection canadienne participe pour la quatrième d’affilée à la compétition et ambitionne d’atteindre au moins la finale. Juste après cette rencontre, la France, l’une des favorites de ces championnats fera aussi son entrée et en découdra avec la Lituanie, tombeur de la sélection nationale. La France, après avoir perdu son premier match de la compétition contre la Corée du Sud (90-84) s’est rachetée de la plus belle manière en alignant quatre victoires successives. Comme les Canadiens, les cadets français participent également à leur quatrième championnat d’affilée.

La troisième rencontre de ces quarts de finale mettra aux prises le pays organisateur, l’Espagne et l’Australie. Ces deux pays se tiennent de près et il est vraiment difficile de dire lequel des deux sortira vainqueur de la rencontre. L’Espagne aura la chance de jouer devant son public, mais l’Australie a déjà prouvé sa compétitivité et ne devrait pas trop souffrir du comportement du public local.

Pour mémoire, les Australiens ont été finalistes lors des deux dernières éditions face aux triples champions du monde, les USA. Le dernier match des quarts de finale opposera les Etats-Unis et la Corée du Sud. La barre risque d’être trop haute pour les Sud Coréens face aux redoutables Américains qui sont pour l’instant les seuls à avoir atteint la barre de 100 points dans ce championnat.

Chez les filles l’Italie a crée la surprise en dominant le Canada 58-56 en demi-finale. Les Italiennes affronteront demain le vainqueur de la rencontre Chine-Espagne pour une place en finale.

Source: L'Essor

 


Après sa victoire sur Daoudabougou le samedi 2 juillet 2016, le Centre Dorinthié Basketball (CDB) filles minimes a battu le Djoliba le dimanche 3 juillet 2016 par 24 à 20. Le match a été âprement disputé.

 Au premier Quart Temps, les Centristes mènent 6-4 puis 8-4 au 2e Quart Temps. Le 3e et le 4e Quart Temps seront rouges avec 7-6 ; 5-4. Mais la messe était dite. Le CDB s’impose 24-20 avec en sa tête Moussokoura dite Sanchy Doumbia.
Source: Siaka Doumbia

 

 

 (Photo credit: Fiba)

Après sa défaite contre le pays organisateur, L’Espagne lors de leur première confrontation lors de ce mondial 86-55, les jeunes cadets Maliens avaient rendez-vous avec les Argentins aujourd’hui Vendredi pour leur seconde sortie. Et cette rencontre de la 2e journée a été favorable aux poulains de Zou qui se sont imposés par le score de 56 à 47. Se sont-ils ressaisis de la première rencontre et de corriger les erreurs ?  

Tout porte à le croire, car cette victoire instaure la confiance dans le cœur des jeunes et aussi à leur encadrement. Le Mali affrontera donc la Lutuanie le Dimanche pour leur 3e sortie dans ce mondial. Nous sohaitons une très bonne chance à Zou et à son staff.