Réseaux sociaux

 

 

 

INDIANAPOLIS (2016 FIBA Olympic Qualifying Tournaments) - Ian Mahinmi connaît sa meilleure saison en NBA dans le rôle de pivot du cinq de départ de son équipe des Indiana Pacers. Il joue d'ailleurs tellement bien que nombreux sont ceux qui pensent qu'il mériterait une place dans l'effectif de la France qui prendra part au Tournoi de Qualification Olympique (TQO) à Manille.

Revêtir le maillot national est une chose à laquelle il pense. Mais comme il sera "agent libre" à la fin de cette saison, la question est mise en suspens pour le moment.

Prolongera-t-il chez les Pacers ou rejoindra-t-il une autre franchise? Pourrait-il faire partie des plans du coach Vincent Collet, alors qu'il n'a pas joué en équipe nationale depuis la Coupe du monde 2010 en Turquie? Et si Collet le veut, est-ce que Mahinmi arrivera à clarifier son futur à temps pour rejoindre la sélection française?

Mahinmi déclare qu'il aimerait défendre les couleurs de la France cet été. Il en parle régulièrement avec ses compatriotes évoluant aussi en NBA. Il souhaiterait vraiment apporter sa contribution à une qualification pour les JO de Rio.

"Oui, c'est vrai," dit-il à FIBA.com. "J'y songe, c'est clair. Mais tout le monde sait que le TQO aura lieu à peu près en même temps que le début de la période de transfert, ce qui est différent des autres années. On trouvera une solution à la fin de la saison NBA."

Mahinmi évolue en NBA depuis bientôt dix ans. Il a signé chez les San Antonio Spurs en 2007, après avoir été choisi en 28ème position de la Draft cet été-là. Il a enchaîné deux saisons chez les Spurs avec deux autres chez les Dallas Mavericks, avant de rejoindre les Pacers en 2012.

Le pivot natif de Rouen a mis à profit son statut de joueur du cinq de départ d'Indiana, tournant à 9.1 points et 7.2 rebonds par match. Et au cours des dix dernières rencontres, il a passé 30.2 minutes sur le terrain.

Le Français de 2.11m a connu des matches pleins. Par exemple lors de la victoire étriquée le 27 mars à domicile contre Houston, égalant son record de points en carrière avec 19 points. Et en captant en plus 11 rebonds.

"Beaucoup de choses sont différentes quand tu débutes les parties" affirme-t-il. "C'est génial, parce que ça te donne une meilleure chance de démontrer ce dont tu es capable. Et ça te permet aussi de développer des automatismes avec tes coéquipiers, tout en acquérant énormément d'expérience."

Ayant commencé la plupart de nos matches cette année, je me sens plus à l'aise. L'alchimie est meilleure. On se comprend et on se trouve mieux. C'est une grosse différence par rapport aux saisons précédentes. - Mahinmi

En étant aussi performant, Mahinmi s'est mis en position de décrocher un très bon contrat pour l'année prochaine. Mais il ne sait pas encore où il sera pour l'exercice 2016-17.

"J'essaie de ne pas trop y penser et de rester concentré pour aider l'équipe à atteindre les playoffs," insiste-t-il.

Qu'en est-il de la saison prochaine? Dans quelle équipe jouera-t-il?

"Beaucoup de gens me posent la question, mais à l'heure actuelle, je veux juste bien finir ma meilleure année chez les Pacers," dit-il.

Si la disponibilité de Mahinmi pour l'équipe de France n'est pas encore acquise, ce qui est sûr par contre, c'est que le TQO sera compliqué à remporter. Collet et ses protégés se trouvent dans le Groupe B avec la Nouvelle-Zélande et les Philippines. S'ils arrivaient en demi-finale, ils seraient alors opposés au Canada, au Sénégal ou à la Turquie. Les deux vainqueurs des demi-finales se disputeront l'unique billet pour Rio en jeu à Manille.

"Toutes les équipes de notre TQO sont très compétitives," reconnaît Mahinmi. "Le Canada, la Turquie et les autres savent jouer au basketball. La lutte s'annonce acharnée. Mais j'estime que les Bleus ont les cartes en main pour réaliser de bonnes choses. Il n'y a pas d'autre option que d'aller aux Philippines et de gagner le TQO."

Et si tout s'arrange pour Mahinmi et qu'il a l'opportunité de porter le maillot national, il fera tout ce qu'il peut pour que son équipe accède au Tournoi Olympique de Rio. Participer à des JO fait partie de ses objectifs.

Ça serait un rêve qui deviendrait réalité. Ça serait fantastique d'avoir la chance d'être à Rio cet été. Je ne refuserais jamais une telle opportunité. Tout sera plus clair à la fin de la saison NBA. - Mahinmi

FIBA