Réseaux sociaux

 

 

CACERES (2016 FIBA Olympic Qualifying Tournaments) - Le Sénégalais Ibrahima Thomas n'était même pas né quand son pays a participé pour la dernière fois à des JO, en 1980. Mais il estime que le Sénégal est en droit d'espérer obtenir sa qualification pour Rio de Janeiro via le Tournoi de Qualification Olympique (TQO) de Manille.

Le tournoi dans la capitale des Philippines aura lieu du 5 au 10 juillet. Les Africains partagent le Groupe A avec la Turquie et le Canada. Pour entretenir l'espoir, ils doivent finir à l'une des deux premières places de leur groupe. Ils seraient ensuite opposés en demi-finale à la France, la Nouvelle-Zélande ou les Philippines. Les deux vainqueurs des demi-finales se disputeront finalement le ticket pour Rio.

Thomas, ailier de 28 ans qui s'est imposé comme un des joueurs clés de la sélection nationale ces dernières années, reconnaît que la tâche s'annonce déjà compliquée dans la Phase de Groupe, mais qu'une place en finale reste toutefois accessible.

C'est un bon groupe avec de bonnes équipes. Mais si on arrive à aborder le tournoi dans le même état d'esprit qu'à la Coupe du Monde (2014), on aura une chance de passer, j'en suis sûr. - Thomas

Le basketteur de 2.12m a confié à FIBA.com: "Je peux dire que je connais assez bien ces équipes. J'ai joué avec Tristan Thompson (Canada) et Enes Kanter (Turquie) durant la ligue d'été de Las Vegas, et je sais qu'ils sont forts."

En 2014, le Sénégal faisait figure d'outsider dans le Groupe C de la Coupe du Monde. Les équipes alors dans son groupe à Séville - ArgentineCroatieGrècePorto Rico et Philippines - semblaient un cran au-dessus de lui. Mais contre toute attente, les Sénégalais ont battu le Porto Rico avant de surprendre la Croatie, largement favorite. Ces deux victoires propulsèrent le Sénégal en huitième de finale, où l'hôte du tournoi, l'Espagne, mit fin à sa belle aventure. Il quitta la Coupe du Monde sur un bilan de 2-4.

Cette belle performance doit, selon Thomas, servir de source d'inspiration pour le TQO.

Le Sénégal est classé à la 31ème place du classement mondial "hommes" de la FIBA, moins bien que ses adversaires au TQO de Manille, le Canada étant 26ème et la Turquie 8ème. Mais Thomas - qui vient de rejoindre l'équipe de Caceres Patrimonio de la Humanidad en LEB espagnole - ne semble pas donner trop d'importance à ce classement.

On est capable de rivaliser avec eux. On a surpris tout le monde en battant la Croatie - à mon avis une des meilleures nations au monde - et on peut rééditer cette performance aux Philippines. On a le même niveau que les autres équipes de notre groupe. Si on produit notre meilleur basket, on aura des chances de se qualifier. - Thomas

"Peu importe le sport - le football, l'athlétisme ou le basketball - les JO représentent le plus grand événement auquel un athlète peut prendre part," affirme-t-il. "Je suis prêt à tout pour aller à Rio, mais ça dépendra de notre fédération. À l'heure actuelle, je suis concentré sur mon club [Caceres]. Ils m'ont fait venir pour les aider, et c'est ce que je veux réussir à faire."

 

Thomas insiste aussi sur la présence cruciale d'un joueur en particulier pour avoir de vraies chances d'aller au Brésil.

"Hammady Ndiaye pourrait faire la différence pour nous. Il n'a pas joué à l'AfroBasket 2015 et son absence s'est lourdement fait sentir," admet-il. "S'il vient au TQO à Manille, ses aptitudes au rebond et sa compétitivité peuvent avoir un gros impact sur notre jeu. Avec lui, on serait solide. Il nous serait très utile."

"La disponibilité des joueurs dépendra du calendrier de la fédération. Jusqu'à maintenant, je n'ai aucune idée de ce qui va se passer."

Ces dernières années, le Sénégal a régulièrement été pressenti pour remporter l'AfroBasket. Mais le titre continental continue de lui échapper depuis son sacre en 1997, sur ses terres.

L'an dernier à Radès, en Tunisie, les Sénégalais auraient pu assurer leur participation aux JO de Rio, mais la défaite 88-79 après prolongation en demi-finale contre le Nigeria, couronné plus tard, les a privés d'une qualification directe.

 

Lors de cette demi-finale, Thomas a inscrit 3 de ses 6 essais derrière la ligne des trois points, terminant le match avec 11 points à son compteur, mais le Nigeria s'avéra trop fort, dominant la prolongation sur le score de 12-3.

Après une série de cinq victoires consécutives au début du tournoi, le Sénégal prit la quatrième place finale.

"On avait une belle opportunité de gagner le titre. On avait la possession de la balle avec 20 secondes à jouer et on aurait dû trouver un bon tir, mais on a fait des erreurs qui nous ont coûté la victoire. C'est de notre faute, c'est tout," concède Thomas.

Le Sénégal débutera sa quête au TQO de Manille le mercredi 6 juillet contre le Canada.

FIBA