Réseaux sociaux

 

BAMAKO (FIBA Women's AfroBasket 2017) - Dans deux mois, le Mali essaiera de devenir le premier pays hôte à remporter chez lui le FIBA Women's AfroBasket depuis le Nigeria en 2005.

Le Sénégal, le Madagascar, le Mali, le Mozambique et le Cameroun sont les cinq dernières nations à avoir accueilli la compétition féminine phare de FIBA Afrique, mais c'est à chaque fois une équipe visiteuse qui a gagné le trophée. 

Notre objectif avoué est de gagner ce titre que les fans de basketball maliens attendent depuis dix ans. - Tirera

Le Mali a vécu les deux expériences.

En 2007, le Mali avait traversé sa frontière sud pour aller renverser le Sénégal dans sa capitale Dakar, obtenant du même coup l'unique billet pour les JO de Pékin 2008 dévolu au continent africain. 

Quatre ans plus tard, l'Angola a surgi de nulle part pour barrer la route du Mali en demi-finale, avant de battre le Sénégal en finale et d'ainsi se qualifier pour les JO de Londres 2012. 

Meiya Tirera, l'ailière-forte du Mali qui n'avait pas participé au Championnat d'Afrique 2007, mais qui avait pris part aux JO de Pékin, pense que le moment est venu de changer le cours de l'histoire.

"Je ne veux manquer de respect à aucune autre équipe, mais je peux affirmer que nous avons les qualités nécessaires pour rééditer notre fantastique résultat de 2007 à Dakar. Mais je suis consciente que la tâche sera ardue," dit-elle à FIBA.com, en réaction au tirage au sort du FIBA Women's AfroBasket de la semaine passée.

Du 18 au 27 août, Bamako sera le point de convergence des 12 meilleures équipes nationales d'Afrique, à la lutte pour les deux places qualificatives pour la FIBA Women's World Cup 2018 en Espagne. 

 

Tirera et ses coéquipières débuteront leur quête de gloire en affrontant dans le Groupe A l'Angola, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la Tunisie et une équipe invitée (via une wild card). 

"Les deux groupes sont assez équilibrés," déclare la joueuse de 31 ans. "À nous de nous battre avec sérieux pour finir en tête de notre groupe, comme en 2011."

"Nous devons montrer à nos fans que chacune des 12 joueuses qui constitueront l'effectif définitif mérite sa place dans l'équipe. Notre objectif avoué est de gagner ce titre que les fans de basketball maliens attendent depuis dix ans.

"Je veux vraiment y aller, parce que ce serait l'occasion de gagner mon premier titre avec la sélection nationale," conclut-elle.

Source: FIBA