Réseaux sociaux

 

 

 

Sur sept journées programmés en match aller, trois ont été jouées. Chaque fin de semaine, depuis le 4 février dernier, cela jusqu'au 18 mars prochain, les parquets du stade du 26 mars, du palais des sports de Bamako et ceux de Kayes et Sikasso seront battus par les équipes de 1ère division du championnat national de basket. Le 18 février, nous avons été témoins des deux matchs des dames au palais des sports. Stade-Réal et Djoliba AC-As Police. C'était le duel des favoris chez les dames. Mais les super favoris, DAC et Stade malien de Bamako ont confirmé.

 

Stade- Réal : 89 - 42, Salimata Kourouma très dominatrice

L'AS Réal ne pouvait pas revé face à une équipe du Stade composée de quelques joueuses expérimentées dont Awa Diallo, Mariam Sininta ''Bozo'' et l'une des meilleures joueuses actuellement, Salimata Kourouma. Les protégés de Amadou Bamba ont alterné les jeux intérieurs et extérieurs en pointant dans tous les angles. Mariam et Kanouté ont essayé de recoller les morceaux dans les quatre périodes. Mais une seule poignée de beure ne peut enduire le corps de l'éléphant. Mariam de l'AS Réal était dans un collectif peu talentueux et moins appliqué. Elle réussira néanmoins le tiers des points marqués par son équipe soit près de 14 points au même titre que Salimata Kourouma qui engrangera 35 points des 89 marqués par le Stade. Plus que le tiers, la meilleure joueuse de la saison 2015-2016 de la presse sportive malienne, Salimatou Kourouma, est une machine à marquer des Blancs de Bamako. Les adversaires comprendront-ils que pour échapper à la correction du Stade, il faut trouver la solution à la question Salimatou Kourouma. La sixième journée s'avère palpitante et déterminante pour le titre de champion de la saison 2016-2017 qui opposera le Djoliba au Stade au palais des sports.

DAC-AS Police : 86-65, la qualité de l'effectif des Rouges a fait la différence

C'était le premier grand test du Djoliba AC dans ce championnat de 1ère division. Parce que l'équipe de l'AS Police peut se targuer d'être la troisième prétendante sérieuse au titre. Elle a en son sein des joueuses d'expérience comme Fatoumata Traoré, Kadia Sacko, Fatoumata Coulibaly ancienne reine du Mali, sans être aussi mobile que les jeunes comme Ramata Gadiaga, sont capables de déblquer un match par les tirs à l'extérieur de trois points. Mais là où l'AS Police compte trois à quatre joueuses capables de faire la décision, le Djoliba en a 5 ou 7. L'équipe du président Alou Sanogo, les Rouges de Bamako, aligne des championnes d'Afrique. La virevoltante et marqueuse à titrer de l'équipe, Djénèba N'Diaye, accompagné de Adam Coulibaly, joueuse complète (rebonds, passes décisives et paniers), Christine Dakouo, transfuge de qualité de l'AS Police, Astan Soumaré, Founé Sissoko, l'élue de l'équipe nationale junior et d'autres encore, peuvent basculer un match à tout moment. L'AS Police a fait de la résistance (avec un écart de 8, 9 et points), mais elle sera de courte durée. Le banc du Djoliba fera même tournée son effectif à 3' mn de la fin.

Chez les hommes, l'opposition AS Réal- Police était le derby de la journée. Il a tourné à l'avantage de Moussa Sogoré et ses poulains de l'AS Police (84-64). Tandis que le Stade a déroulé sans peine face à la Jeanne d'Arc (79-44). Ne manquez pas la 5è journée où l'AS Police et le Stade s'affronteront, sûrement pour le titre.

D. SANGARE